Bye bye

Salut salut puis bye bye,
Des petites news histoire de ne pas laisser tomber en miettes ce blog… Au départ, le but de sa création était purement l’expérience test, les personnes qui nous entourent pouvaient suivre les aventures de 2 nenettes…Et moi j’expérimentais la vie et l’échange à travers cette communauté! Maintenant, je suis rentrée il y a 2 semaines ou plus, je n’ai pas terminé mon histoire au Cambodge, et à vrai dire l’envie est partie, les souvenirs dans ma tête sont là, tous les jours je pense à cette vie labas, parfois je craque d’en être trop loin mais au bout du compte les heures de recits de voyage que je commence a donner autour de moi me remettent dans l’exitation de ces moments passés, labas…

Je suis deja entrain de planifier mes prochains périples, enfin mon prochain, bah oui quand on est étudiante le budget est tout de suite plus serré, mais ca ne me fait pas peur, je sais deja que je repartirai, Aout 2008!

Voili, pour a part je reprend les cours le 15 Octbre, je recherche une colocation (SVP!), haha, et je prend le temps de revoir mes amis, un peu partout en France, ouaip j’ai du mal a rester à la maison!

Un petit mot pour mes confrères de TC Multi 2, voila deux années passées ensemble et pas pour rien! Et oui toute la classe (2 exceptions, on pense à eux…), a obtenue le DUT.. Bah voila, Félicitation et bonne route à tous.

Mon pti jo, El Patron, Ergoul, Soeurette, Mon lolo, Diane que bella,Miss Meg Gwen, Lucie, Clem, Alban, Nanièce, Minouche et ton mari, Marie, Pascal, Mon basti, Mon sachou, Chicago Bang Bang, Varsovie, Danielle, Yo, Serguei….Coco. Tous entre 20 et 64 ans, tous qu’ont le veuilllent ou non, tous nous demarrons ou redemarrons autre chose, nous explorons, testons, plusieurs se battent, plusieurs espèrent, toutes ses personnes sont des êtres de qualité et ce n’est pas pour rien que je les site aujourd’hui ici sur les Sardine Argentées, hier ou aujourd’hui, ces personnes m’ont étés très chères, ont parcouruent un bout de chemin avec moi et continuent leurs lancées quoi qu’il advienne…alors bonne chance et bonne route.

Cocotte… du soleil couchant!

Les photos sont arrivées!!!

J’ai mis un peu de temps a poster les photos certes….Voici un échantillon via :

http://www.flickr.com/photos/cocottetravel/

Un debut au Cambodge..

C’est sur mon lit, que j’ecris ce mardi 4 Septembre le reste de mes souvenirs du Cambodge…Malgres un retour aux sources hier soir, les empreintes de ce pays sont restees brulantes dans mon coeur…

Les premieres impressions, vecues sur la route au passage de la frontiere il y a maintenant 2 semaines..Un changement de decor, malgres la proximité de ces deux pays. Tout d’abord une foret toujours verdoyante en pagaille, puis sur des km, un relief plat, parsemé de palmiers longs et geants..A l’horizon ce meme soleil brulant, mais qui cette fois recouvre tout notre regard par sa robe de lumiere, sans detourner une vallee ou un ruisseau.

Arrivees a Kratie, on loupe le bus etant censé nous embarquer pour Pomh Penh. Une nuit passee, quelques nouilles, un pti alcool de riz, des hurlements de chats metamorphoses en monstres dignent des plus grands comics, je ferme un oeil jusqu’a Pomh Penh..Le silence se fait deja sentir, de plus en plus, je prend le temps de regarder, d’observer, de respirer.

Ca y est nous arrivons le lendemain à Pomh Penh, Capitol Guesthouse, chambre 44, territoire de louse, d’asphyxie a la cigarette, de TV5 Mondes, de repos.. J’ai d’ailleurs une tres bonne representation graphique de cette piece, bref, pendant 3 jours nous decouvrons chacune de notre cote la ville, ces musees, son histoire boulversante sur les traces du regime de Pol pot..Dur. Vendredi soir, je commence a en avoir marre, il faut partir, j’etouffe. Nous prenons le deuxieme bus qui nous menera jusqu’a Siem Reap, là où nous attend le mythique site d’Angkor…Ca c’est une autre histoire mes amis!

Miss Good Luck.

Pakse – Les 4000 Iles

Nous voila presque a mi prcours, le temps s’écoule a grande vitesse…
Le plan etablit avant meme notre depart n est pas reste longtemps intact, soumis a de nombreuses envies, decouvertes, folies..
Nous voulions decouvrir le sud, le nord nous a ouvert ses portes. Beaucoup de km parcourus jusqu áu sommet Luang Namtha, beaucoup de bus, de marches, de Guesthouse, de voyages en fait.
C est une notion qui parfois vous echappe, voir s’efface totalement de votre esprit.
Detachees d un quotidien pour en vivre un autre, je me demande finalement si l’on reste completement endormi ou eveille..?
13 heures de bus, une descente nocture ne la capitale tout droit vers le sud, ce petit sud non oublie.
Pakse, passage oblige pour les touristes, voyageurs, pour ceux qui tentent la traversee jusquau 4000 iles.
Nous y sommes restees 2 ou 3 jours, je nen ai pus le souvenir…Tout est aussi paisible en bas, le soleil toujours brulant, la pluie un peu plus presente, un rythme decale, on commence a s’habituer aux levees a 7h du mat..
Nous avons decouvert la cuisine Coreenne, pas mal du tout, mais le hachi de piment mettez le dans la sauce, pas directemet dans votre bol!!
Les plateaux de Boloven oublies par le temps, nous voila parties en direction des 4000 iles.
Celles ci sont tout simplement la consequence du passage du Mekong, divise en plusieurs petits fleuves, laissant apparaitre des iles plus ou moin grandes de terre, de vie.
Il fallait faire un choix et cest sur l’íle de Dont Det a quelques km de la frontiere, que nous avons choisi dý passer 3 jours.
Le temps sembla s arreter. Un bungalow a 15000 kip lao la nuit, au bord du mekong, un velo compagnon de decouvertes sur plusieurs km autour de lile.
La rencontre sur notre passage d enfants jouant au bord du grand fleuve, de femmes faisant a cuisine, d hommes improvises en charpentiers, des buffles et petites vachettes metamorphoses en grosses peluches chaude et douillettes sous l effet de la chaleure, les paysans en motorbike deboulant sur les sentiers et nos ptis cochons, un ronron par ci, un ronron par la..
C est ici que nous avons redecouvert la couleur animee du vert. Ce vert riziere, un vert si puissant, si clair, tellement vivant contrastant a merveille le ciel et la terre, par ce rouge brique flamboyant, cette glaise seche et luisante, et ce gris, cet enorme amas de coton perche haut dans l athmosphere, nuance de bleu, un cristal des cieux aux milles facettes.
Flapies, flapies, une biere a la main, il est 17h l astre decline et pour la premiere fois de notre voyage, nous laisse admirer en toute intimite sa robe diapree, digne d un coucher de soleil impregnant le Mekong par sa magie. Nous laissant sans mot.
Cést de sur ce sentiment que nous avons quitte definitivement le Laos pour enjamber la frontiere Cambodgienne.
Coco

Sur la route…

L’etape Luang Namthatouche a sa fin, sur la route qui nous mene a Umonxai, c’est un blok de papier a la main, que j’ecris quelques lignes..sur la route.
“La tete dans le vide, je me balance, c’est moi la Sardine.
J’imprime au rythme local,les couleurs, les odeurs, ce tapis de verts, pomme,bouteille de verre, emeraude…En habil de velours, ce paysage me caresse.
Mon moi est en emoit. Le gout sale de mes palipitations me rapelle cet ocean de cultures.
Je me dessine nue dans cette humidite vegetale, telle une deesse d’argile, balancant sa chevelure de glaise, effleurant un sein..
Le coeur remplit de fievre, je parcours cette jungle, la durete de ses sentiers, me rapelle a quel point cette nature ne peut etre dominee..A l’etat brute, je m’incline.
Menton appuye,les cheveux emmeles, le soleil pour secher ce qu’il me reste de pensees..Je regarde encore une fois, la sardine toute argentee est en emoit.
Une idee l’a trouble, puis se noit. Ce qui est fait de vent, d’eau, de poussiere et coule a travers nos doigts. Elle n’explique plus rien, si ce bohneur, etait l’ecriture de ces quelques lignes sur le pauvre morceau de papier..?
Good Luck

Merveilleuse Luang Namtha

Bienvenue dans le merveilleux monde des “leechees”, haha, nos amies les sangsues..Mais reprenons cette belle aventure de 3 jours des le debut.
Arrivees au petit matin vers 2h a la gare routiere de Luang namtha, la ville nous offrait seules des ruelles noires et lugubres, quelques chiens errants de quoi vous faire bondir de votre pantalon et…et bien c’est tout, remarquez a cette heure ci il n y avait grand chose a esperer, sauf notre determination a nous coucher!!
Munies donc d’un Lonely Planet, d’un petit lampadaire en coin de rue, nous voila parties trouver une guest house precedement recommandee..A la surprise quoique attendue, juste une loupiotte pour eclairer une allee, une tres mignonette courette, des bataillons de moustiques prets a submerger l’ennemi et nous..Face a l’adversite, un repulsif, une serviette de plage, un bon sac a dos et le sol..
Nous voili presque plongees dans un profond sommeil, bercees par les zezaiements des moustiques, lorsqu’un petit bonhomme de laotien fait son apparitiom tel le messie attendu! Une nuitee bien tranquille et reposante avant de parcourir la ville sous un soleil de plomb..Elle est mysterieuse au premier abord, quasi seules touristes dans les environs, mais que fait on ?? et bien on se mele a la populasse pardis! Des Beer Lao bien sirotees, des rencontres sur les marches de nuits, des degustations toujours aussi fortes avec une inconnue et surtout un treck de 2 jours a venir…
Depart le mardi matin en tuk tuk jusqu’au pied des sentiers battus, en compagnie de martita une suisse, Kim une californienne eclatante, ainsi que nos deux adorables guides, Mai Chay et Thoon..Le ton est donne des le depart, le sac a dos fixe, les bouteilles d’eau et repulsifs pour seules munitions, premiere partie de la journee parcourue dans une jungle incroyable en compagnie des buffles, des chemins pas plus epais que la largeur d’un banc, et tous ces bruits, ces chants, ces chuchotements en echos avec les passages successifs du soleil et des averses..
Apres plusieurs heures de marche, peut etre 4h, nous voila arrives dans le premier village qui nous accueillerait pour une journee, une nuit, une soiree, une experience..
Le village des Nam Tha, peuple animiste, ou regne un climat de serenite plus fort qu’ailleurs. En melangeant la curiosite, l’envie, la decouverte, la gene, la stupefaction, les 4  minettes d’aventurieres decouvrent un autre monde, cache au milieu de cette jungle ou seuls les habitants tiennent le secret precieusement..
Apres la visite du village, les premiers regards echanges, les premiers sabai leu ( sabai dii en dialecte lam tha), la premiere douche au creux de la riviere, munies bien sur d’un pareo…Les premiers eclats de rires des enfants nous voyant barboter a contre courant la savonette a la main, ont su installer l’ambiance detendue qui regnera pendant tout notre sejour chez les Lam tha.
Les photos, oui, les photos. Ils en sont friants et en redemandent! Voila donc arrivee la seance de prise d’images a travers le village passant de famille famille..Au debut je n’osais pas vraiment, on se dit qu’il y a une forme de respect a transmettre en voyageur, le matracage de flaches ce n’etait pas mon truc..Mais quenini!!! C’etait reellement pour eux un honneur et un amusement de les prendre, sous leur autorisation il en va de soit.
Le soir un grand festin nous a ete prepare en compagnie du chef de village. Dans une hutte de pailles et de bois hautement perchee et tres solide a vrai dire, la suite des degustations continuait. Pour moi un delice, aux anges avec toutes ces epices, puis aux toilettes pendant quelques temps…Apres le diner, invites chez le voisin qui etait un ami du guide, professeur dans le village..En compagnie d’autres villageois nous avons papote, rigole, echange en fait, rien de plus normal..Ah oui la tradition pour les esprits, boire a table les 3 verres de lao lao, puis rebelotte chez le voisin!!
Apres une bonne nuit sous les moustiquaires, 8h, depart pour une journee dont personne dans l’equipe, non personne, n’oubliera de si tot..
Une pluie battante, des sentiers de glaise, glissant, raide, des mares de flotte a chaque mouvement, des etalages en toute beaute dans cette mixture rouge au moindre faux pas..et beaucoup de sangsues….Elles, les leechees tant attendues ou tant redoutees..bon oui rien de mechant, mais sangsues tout de meme!! Au bout de 4 heures de marche, nous avons effectue notre premiere halte dans un autre village ou il etait plus delicat de prendre des photos…Le costume traditionnel se porte ici, la coiffure egalement. On a pas vraiment eu le temps de se poser avec eux, puisque 40 minutes plus tard, on repartait! La ca se gate! La meme qu’au debut en pire..epoumoner, en totale transpiration, l’eau parfois jusqu’aux genoux et la glaise jusqu’aux oreilles! Je n’imagine pas que ces hommes et ces femmes parcourent ces sentiers de pure aventure au quotidien.
J’aurais encore plein de chose a dire mais le temps m’est compte.. Pour conclure sur cette aventure on en a chier comme jamais, mais je peux vous dire demain sans hesitation on recommence, j’ai kiffe ma race!!!! Oh pardon…
kisses
cocotte

Un peu de bus et Luang Prabang!

Re…
Une nuit de bus et me revoila pour pianoter les news de ce periple..
Luang Prabang, apres plusieurs heures de bus au depart de Vang Vieng, l’envie de gerber, et la rencontre fort agreable d’un couple de neerlandais d’une trentaine d’annees, nous voila fin pretes pour arpenter (oui encore j’aime bien ce verbe) les rues de Luang Prabang!!
C’est donc en compagnie de Steve and Els, Jerome, que nous avons eu le plaisir de decouvrir le lao lao.. Tranquillement installes sur une terrasse “locale” au bord du Mekong, 1 heure apres notre arrivee, qu’une table de bons laotiens, en plein aperitif, je les soupconne,  nous propose de gouter au tres traditionnel lao lao..c’est 2 voir 3 shoot d’un alcool de riz avant t’entamer notre Beer Lao..!!
Haha et nous voili reparti, ronds commes des ballons, des culs de pelles, petes commes des coings, enfin ce que vous voulez…
Tony one Guest House, nous avons passe 3 jours et 2 nuits labas, les chambres sont nickel clean, les proprietaires des namours avec nous et toute notre tripotee de travellers !!  En route donc pour les mythiques cascades de Luang Prabang, ainsi que la reserve d’ours et de tigre..les cascades etaient tres zolies, enfin que dire sur la ville en elle meme, pas grand chose, vous savez il y a beaucoup de touristes et leurs boutiques qui vont avec, ce qui restera memorable a nos regards c’est certainement la vie en ptit comite de voyageurs, des gens extraodinaires avec lesquels nous avons fait un pti bout de chemin mine de rien, remember the night market, les callus en terrasse au bord de la Nam tha, les nombreuses Beer Lao ecumees, notre anglais progressant a vitesse grand V, leur francais, humm, presque parfait, les repas de nomades ou chaque degustation etait une merveille, ou l’horreur (coco aux toilettes, mais j’aime les plats qui pikkk, qu’est ce que j’y peux)!! Bref voila pourquoi Luang Prabang laissera une trace aux petites sardines que nous sommes…
Rendez vous pour le prochain episode Luang Namtha..un autre monde encore..
yop!

Vang Vieng

C’est en trainant les pieds, que je poste aujourd’hui et ce une semaine et demi plus tard la petite histoire de Vang Vieng…hihi
On nous avait prevenu certes de l’invasion des bag packers, des ivrognes d’europeens en liquefaction totale au petit matin, des burgers et autres pizzas meprisants notre bonne et epicee cuisine laotienne, mais nous avait on parle de l’incroyable spectacle geomorphologique qui se dressait devant nos yeux de jeunes routardes epuisees…?
Et bien non!!! haha, oui a Vang Vieng il y a bien plus de richesses dissimulees que l’on ne croit..Le sac sur le dos prenez donc la peine de parcourir le petit sentier traversant le village sur sa longueure, et appreciez les tres exotiques bungalows montes sur pilotis qui bordent toute la Nam Song..(elle fait partie d’une des rivieres rejoignant le Mekong)
A vos pieds une vegetation luxuriante, une panoplie de couleurs, levez la tete, soyez epoustoufle par cette plaine eclatee formant un sillage rocheux drastique mais toute en beaute…
Une apres midi, prenez le temps de siroter une beer lao pour les habitues, tranquillement dans un hamac..oui evidement la vue deplorable des anglaises debochees, une biere a la main descendant la riviere sur une bouee (le truc pour les touristes, vous descendez la riviere avec une grosse chambre a air, it’s called the tubbing, nous on s’est abstenues..) pourrait momentanement vous gacher irremediablement le plaisir, mais…!!!
Louez une moto, demandez la tite carte, et parcourez la campagne laotienne sur une trentaine de km, pour trouver le blue lagoon..Il ny a pas tant de monde, la route, humm,  le chemin est agreable, les paysages renversants…C’est parcourir une route toute rouge pour s’enfoncer dans un paysage verdoyant!!!
C’est beau hein..??? Oui!!!
See you, coco and meg

Vientiane, douce capitale

Cela fait une semaine que nous avons touche le sol laotien, une semaine pour prendre du recul, s’adapter aux conditions climatiques, oui la saison des pluies rime aussi avec chaleur tropicale!!
Capitale du Laos, paisible, chaude, presque timide..C’est avec le train de nuit que nous sommes arrivees dans cette petite ville, accompagnees d’une fine pluie qui se declara bien plus tard en douche naturelle. Aujourd’hui ma compatriote et moi meme sommes plus aptes a exprimer nos ressentis sur un Laos qui nous etonne de jours en jours…
Siry one Guest House, une petite auberge familliale tenue par des gens adorables, pour l’info, c’est assez excentre par rapport au centre de la ville, le quartier est tres calme, un petit marche de nuit juste a cote nous proposait chaque soir une decouverte gustative…
Bref nous sommes tranquillement posees dans un pti boui boui indien, oui indien, le long du Mekong, a siroter la Beer Lao qui est devenue boisson officielle au fur et a mesure des journees..et soirees!!
Il etait difficile de ne pas passer devant les majesteux temples et autres monuments qui arborent toutes la ville, mais ces instants was private you know, it was just a simple sensation, that we’ll keep in our heart…haha on vera ca en rentrant!
Il y a tout de meme le trip du Bouddah Park, yep nico, d’apres ce que j’ai entendu c’est un homme qui aurait construit ce parc vers les annees 60/70, ejecte par le regime communiste, reproduisant l’oeuvre en Thailande. (Que l’on me corrige si l’information est fausse).  Il y a biensur des Bouddahs partout dans un petit jardin recule a 25 km au nord de Vientiane, dont un espece de blokos dans lequel sont mis de cote tous les anciens vestiges et autres oeuvres..mais qui surplomble l’ensemble du parc, avis aux chasseurs d’images! Les statues et leurs dispositions dans le parc doivent avoir un interet que je n’est pas completement compris..Quoiqu’il en soit toutes ces representations valent le coup d’etre admirees, voir le trip de la domination des dieux animaux sur l’homme!
Vientiane c’est simple, rien d’extraodinaire, mais justement, c’est une petite ville qui sait vous montrer ses atouts quand on veut bien rester patient, remarquez ce n’est pas bien difficile, la philosophie c’est “bo pen niang”, pas de probleme, tranquille….
coco and meg..

Quelques mots…

Bonjour,

 Samedi matin, 1 Septembre 2007, il est 6h49 du matin et je m apprete a quitter definitivement le sol Cambodgien pour Bangkok..Je sais que je ne n ai pas termine ce blog, et il est sur qu en rentrant je posterai la suite du periple jusqu a sa derniere minute..Cette page sera peut etre un aurevoir a beaucoup de choses, de personnes..Je saisis ainsi cet instant d emotion qui monte en moi pour vous faire part d un mois extraodinaire. Tout est finalement passe tres vite, on se rend compte que des milions de personnes voyages a travers le monde, n importe quelle nationalite..Souvent pour plus dun mois, oui nous sommes des petites joueuses pour l instant mais rien nest perdu!

La rencontre de profils bien differents, de personnes qui vont vous correspondent a merveille, d autres avec lesquelles le feeling ne se fera jamais ressentir..Je veux faire comprendre a toutes les personnes qui ont peur, par ignorance, peur d entreprendre un voyage ou autre chose, que le seul fait d emboiter le pas, 50 pourcent de votre travail est fait..Il ny a rien dextraordinaire a partir loin de tout et de rien..Seulement une profonde envie de se retrouver, de chercher qui l on est et pourquoi. Si pour certain ces questions semblent trop pesantes ou derisoires, pour dautres cest une veritable quete…Aujourd hui, je definis avec plus de certitude, ceux qui me sont cher, mais surtout qui me correspondent, m apportent cet equilibre, juste dose par une parole, une presence..Il y a des personnes qui prennent plus de temps que dautres a se trouver, a tout simplement comprendre, a trouver cette lumiere sans devoir constament degager cette enorme partie nuageuse..Ma petite germaine, sache que la vie est devant toi, tu es plein de richesses, et surtout damour, si parfois on t oppresse ou t ecrase, cest que lon veut te tester..Ni prete plus attention, prend le temps, celui quil te faudra, tu sais quil y aura toujours des personnes qui attendront en silence a cote de toi, mais cest ton travail, ta reusssite, ton accomplissement et celui de personne d autre..

Je vais prendre mon pti dejeuner, on mapelle, une journee de bus, un peu de shopping et une nouvelle vie parait il..

A lundi..!!

Bonne chance a tous..

cocotte

« Entrées précédentes

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.